Après avoir écrit un article sur Responsability vs Accountability, je vous propose un nouvel article sur la matrice RACI. Cette matrice qui relève également du domaine des responsabilités en entreprise permet de savoir qui fait quoi dans un projet.

Définition de la matrice RACI

La matrice RACI est une matrice qui attribue des responsabilités aux parties prenantes d’un projet, d’un processus.  Cette matrice permet d’être au clair sur l’attribution des rôles et responsabilités. Chaque membre aura un niveau de responsabilité en fonction des tâches du projet.

RACI est un acronyme pour les 4 principaux niveaux de responsabilités dans un projet:

  • R pour Réalisateur. Ce sera la personne en charge de compléter la tâche ou le livrable.
  • A pour Autorité. Il s’agit de la personne qui prendra la décision finale et sera en charge du livrable ou du projet. Une seule personne par tâche est « Accountable ».
  • C pour Consultant. En règle générale, c’est un conseiller, un consultant, une partie prenante ou un expert du sujet traité qui est consulté avant une action ou une prise de décision.
  • I pour Informateur. Il s’agit d’une personne ou d’un groupe de personne qui doit être informé d’une ou des décisions ou actions.

La traduction de « Accountable » en français peut être caution à débat, car être une autorité n’est pas tout à fait la même chose que de devoir rendre des comptes sur une action. Cependant la tâche doit bien être prise au sens de « Accountable » même si la traduction française est difficile à réaliser ou inexacte.

Attention à bien vérifier que la traduction est bien la même pour tout le monde. Dans certaines versions françaises on peut retrouver Responsable, Acteur, Consulté, Informé où A et R sont inversés par rapport à la version anglaise.

Utilisation

  • Le ou les réalisateurs, réalisent l’action, il soit au minimum y avoir un R par action. C’est A qui doit décider quel R est assigné à quelle tâche. Si les R n’ont pas atteint les objectifs, c’est A qui doit assumer.
  • L’autorité doit rendre des comptes sur l’avancement des travaux. Il y a un A (et un seul) par action pour éviter de se rejeter la responsabilité.
  • A et R peuvent être cumulé par une seule personne pour une action.
  • Les consultés sont des personnes qui n’ont pas de responsabilités, elles sont juste consultées dans le cadre du projet. Son but est de donner des conseils pour que la tâche ou le projet soit effectué le mieux possible par les R. Ce sont souvent des experts, il peut y avoir plusieurs personnes consultées pour un projet/tâche.
  • Les informés sont simplement des personnes à informer sur l’avancement, ils n’ont pas d’actions à proprement parler sur l’activité.

Variantes

  • RACI-VS

      • V pour vérifier. Il s’agit d’une personne qui va vérifier la qualité du résultat de la tâche. Sa mission est de vérifier que les critères de qualité prédéfinis ont été respectés. V intervient en fin de tâche ou de mission pour l’aspect qualité.
      • S pour signataire. C’est la personne qui va signer pour approuver la décision de V par rapport à la qualité. C’est cette personne qui approuve la fin de la tâche en certifiant la qualité.
  • RASCI

      • S pour support. C’est une personne qui intervient activement en apportant des ressources physiques et matérielles nécessaires à la bonne réalisation de la tâche. Il peut y avoir plusieurs personnes en rôle de support qui interviennent aux côtés de R. À la différence de C qui intervient ponctuellement, S reste activement impliqué tout au long de la tâche.

Exemple de matrice RACI

Conclusion

La matrice RACI a pour objectif de clarifier les rôles au sein d’une équipe pour des tâches dans une production ou un projet par exemple. Elle permet d’identifier les différentes activités au sein d’un projet plus global. Bien que la matrice permette de répartir au mieux les responsabilités, elle n’empêche pas le dysfonctionnement au sein des équipes qui relève du management d’équipe pur (qui peut travailler avec qui ?). Organiser intelligemment ses équipes en fonction des softs skills, et des caractères et façons de travailler vient en complément de cette matrice RACI qui n’est au final qu’un support à l’organisation dans les projets d’équipe.

 

Pour aller plus loin

Jonathan SCHELCHER

Lorem Curabitur libero dictum felis Aenean
Share This