Je souhaitai dans cet article vous parler de la stratégie de puissance d’un État. Issu de l’École de Guerre économique, c’est un concept qui est régulièrement apparu lors des différents cours. Le directeur de l’École de guerre économique, Christian HARBULOT est très certainement le plus grand spécialiste de la question de la puissance d’un État en France et auteurs de nombreux ouvrages sur le sujet.  Alors qu’est la puissance d’un État ? Qu’est-ce qui la définit ? J’aborderai ici le cas de la France.

Définition

La puissance est la capacité d’un État d’influer sur le comportement des autres États. Cette influence va se traduire de différentes façons. Elle a pour but de « mesurer » la place d’un État dans le monde (comment se situe-t-il par rapport aux autres États ?). La puissance est avant tout une volonté d’influencer le reste du monde.

Cette influence peut se réaliser de deux façons :

  • Soit d’une manière visible et « brutale », c’est ce que l’on appelle le HARD POWER qui regroupe le poids économique (PIB, PNB), le poids politique (présence dans les organes de décision, accords entre pays), et le poids militaire (taille de l’armée, possession de l’arme nucléaire), mais aussi d’autres facteurs tels que la démographie.
  • Soit d’une manière moins visible et plus douce, c’est le SOFT POWER. Le soft Power regroupe la langue du pays (est-ce que la langue est parlée dans beaucoup de pays ?), la diplomatie (de quelles façons est perçu notre pays dans les relations internationales), la manière de vivre (l’art de vivre à la Française, la gastronomie), et la culture (les lumières, les grands écrivains, le 7e art).

La puissance de la France aujourd’hui

La France et plus largement l’Europe ont longtemps dominé dans le monde jusqu’au début du 20e siècle. L’Europe a été le siècle des Lumières, puis les révolutions qui ont abouti à des changements sociaux. La révolution industrielle et les grandes découvertes ont également contribué à ces changements.

Aujourd’hui, nous sommes dans un monde multipolaire où les aires de puissance sont multiples. On retrouve d’un côté les États-Unis, un pôle Asie-Pacifique (Japon, Chine, Taïwan, Corée du Sud), mais aussi la Russie, les pays du « Sud » comme l’Inde et le Brésil, et enfin l’Europe.

La France qui représente à peine 1% du territoire et de la population mondiale garde cette volonté d’afficher une puissance forte.

Comment la France maintient-elle sa puissance ?

  • Au niveau européen, la France est une puissance de premier rang. La France est un des moteurs dans la construction de l’Europe (avec le CECA). Plusieurs sièges d’institutions européennes sont en France. Le parlement européen, le Conseil Européen, la Cour Européenne  des Droits de l’Homme sont à Strasbourg. C’est également le pays avec le plus fort indice de fécondité avec 1.88 enfant par femmes en 2018.
  • La France est un carrefour de l’Europe entre la partie EST de l’Europe et le sud avec l’Espagne et l’Europe. Elle a la plus grande façade maritime de l’Europe et possède également des territoires ultra-marins (les départements et régions d’outre-mer, les collectivités d’outre-mer et les Terres australes et arctiques françaises) répartis sur l’ensemble des continents. Cette répartition permet à la France d’avoir une des plus grandes zones économiques exclusives au monde. Cette ZÉE fait 200 miles nautiques (soit 270km) en mer à partir des côtes.

  • Par sa langue, le français est la 5e langue la plus parlée au monde. La francophonie fait partie de ce SOFT POWER qui vise à promouvoir la langue française.
  • Les expatriés sont également le relais de la puissance française en Europe et sur les autres continents.

Quelle stratégie de puissance ?

La stratégie française est un mix entre HARD POWER et SOFT POWER, et ce à plusieurs niveaux :

Niveau économique : aujourd’hui est la 6e puissance économique mondiale, elle s’illustre dans certains secteurs tels que le luxe, l’énergie (Total). La France est également représentée dans les grands sommets internationaux et apporte sa voix au G5 et au G7.

Niveau diplomatique : la France est membre du Conseil permanent de l’ONU et est un membre fondateur de l’OTAN. La doctrine française est d’avoir une posture d’indépendance nationale notamment avec la dissuasion nucléaire depuis 1960, à travers deux composantes : la force océanique stratégique composée de 4 SNLE et la force aérienne stratégique composée de Rafale.

Niveau militaire : le déploiement de forces françaises à l’étranger fait également parti de cette stratégie de puissance, notamment à travers des opérations avec des alliés (opération BARKHANE, CHAMAL, ATALANTE par exemple), mais aussi des opérations d’aide humanitaire ou des exercices.

Niveau culturel : l’Art de vivre à la française avec notamment la gastronomie française (reconnue à l’UNESCO). La France a également ouvert des musées dans le monde (Louvre Abu Dhabi, Centre Pompidou Shanghai et Malaga). Pour diffuser sa culture, la France dispose également de chaines télévisées telles que TV5 monde.

Les faiblesses de cette puissance

  • Des défis internes et externes : une balance commerciale déficitaire depuis des années. La France est dépendante des autres états. La pandémie de COVID 19 en est un excellent exemple.
  • Le PIB est en baisse. La France est dépassée par d’autres puissances.
  • Une inégalité dans les territoires : le dynamisme économique se trouve surtout sur la moitié EST du pays
  • Le levier européen pose question : l’Europe a souvent du mal à parler d’une seule voix
  • Capital maritime sous-utilisé ou peu valorisé
  • Une capacité à se projeter militairement sous tensions

Conclusion

La France est une puissance européenne et mondiale qui fait face à des défis majeurs. Il existe au sein du pays des inégalités entre l’ EST et L’OUEST. L’activité du pays se concentre davantage sur la façade EST du pays, c’est également un pays qui a du mal à se réformer et à sortir de la centralisation parisienne. A l’extérieur, la France est vu comme une grande puissance, mais en déclin. Perte de compétitivité économique, perte de son appareil industriel, difficulté à s’imposer sur la scène internationale face aux autres blocs (Russe, États-Unis, Chine). En déclin, la France doit redéfinir et affirmer sa puissance.

Sources

Photo credit: fschnell on VisualHunt

Jonathan SCHELCHER

dapibus Donec commodo dictum Sed odio ut risus. eleifend id justo efficitur.
Share This