Cet article est une reprise de celui publié sur LORRAINE DATE NETWORK sous licence WFTPL 2.0 (libre de droits et usages). L’article original se trouve ici. 

Dans ce cas pourquoi reprendre un article déjà publié ? J’ai fait le choix de republier cet article car il me paraissait intéressant et pédagogique. Acquérir une bonne pratique des usages d’internet me parait important et utile dans notre monde connecté.

Contexte

Cette conférence tente de contrecarrer la sempiternelle réponse à la critique de la surveillance généralisée : « Peu importe, je n’ai rien à cacher. ». Elle s’adresse à tout type de public. La vidéo fait un peu moins de 30 minutes.

Synopsys

Google pense que « si [nous faisons] quelque chose [que nous souhaitons] que personne ne sache, peut-être [devrions-nous] commencer par ne pas le faire » et que « la vie privée pourrait en réalité être une anomalie ». Pourtant nous utilisons tous plus ou moins ses services et ceux des entreprises qui développent le même mode de pensée sur Internet. Mais au fait, n’avons-nous vraiment rien à cacher ?

Vidéo

Vidéo du 14/04/15 à l’occasion du séminaire MathC2+, à Inria Grand Est, devant un public principalement composé de lycéens 😮

 

Support de conférence

Slides de la conférence à retrouver ici

Transcription de la conférence ici

Pour aller plus loin

Sans nécessairement être d’accord avec les écrits de ce site, je partage comme sur le post initial la lettre ouverte à ceux qui n’ont rien à cacher.

 

Article publié sous licence WFTPL 2.0

leo. Donec elit. risus id, justo in non dolor fringilla
Share This